Zoom sur le Yin Yoga

Avec tous les styles de yoga existants, il est difficile d’y voir clair et de savoir à quoi s’attendre. Aujourd’hui, intéressons-nous au deuxième style de yoga que j’enseigne, le Yin Yoga.

Qu’est-ce que le Yin Yoga, dans les grandes lignes ?

Pour bien comprendre ce qu’est le Yin Yoga, plongeons directement dans ses trois principes de base :

  1. La sensation : contrairement aux yogas esthétiques, le yin est un yoga fonctionnel, tout comme le Stråla Yoga. On trouvera la bonne position dans une posture grâce au ressenti, et uniquement grâce au ressenti. On cherche dans une posture à trouver un étirement ou une compression dans un zone cible définie.
  2. L’immobilité : trouver l’immobilité permet de relâcher complètement les muscles : c’est nécessaire pour permettre l’étirement. De plus, ce yoga n’agit pas uniquement sur les muscles, mais aussi sur les fascias et sur les méridiens. 
  3. La durée : le temps que l’on reste dans la posture impacte aussi le relâchement du muscle, qui a plus de chance de se détendre sur une longue durée. 

Pour que ces trois principes fonctionnent, il faut rester à l’affût de ce qu’on appelle « l’edge ». Il s’agit du juste milieu, de l’endroit idéal, où vous pouvez rester pendant longtemps. Pour le trouver, vous cherchez à ressentir un étirement ou une compression dans une zone cible, mais sans aller au bout de ce que vous pouvez supporter, pour être capable de rester là pendant plusieurs minutes. 

Rassurez-vous : pas de Guerrier III ou de Danseur pendant 4 minutes : les postures en Yin Yoga sont peu nombreuses et n’exigent pas ou peu d’activation musculaire.

Photo by JLC IMAGERY on Unsplash

Le Yin opposé au Yang

Si le Yin Yoga s’appelle comme cela, c’est grâce à Sarah Powers qui a su faire le parallèle avec la théorie du Yin Yang. Initialement, le Yin Yoga de Paul Grilley se nommait Yoga taoïste, par rapport à ce qu’il avait appris de Paulie Zink. Le Yin Yoga se différencie toutefois de ce que Paulie Zink a enseigné à Grilley.

Le yin s’oppose au yang. Le yoga « yang » est un yoga dynamique comme le Stråla ou le Vinyasa, qui se font en mouvement, à une allure rapide, et qui ne travaillent pas les mêmes choses que le Yin. 

Le Yin Yoga est un bon complément au yoga « yang » ou à n’importe quel sport dynamique, puisqu’il permet de contrebalancer les effets du yang, et en apporter en plus. Les deux sont indispensables. En effet, dans la théorie du yin yang, ces deux éléments sont complémentaires et ne peuvent survivre l’un sans l’autre : dans chaque élément yin se trouve le yang et inversement. Son symbole parle de lui-même.

Les bienfaits du Yin Yoga

On pratique tous les yoga pour des raisons et des objectifs variés. Mais quel qu’en soit le but, en pratiquant le Yin Yoga, comme pour n’importe quel yoga, on peut profiter de ses nombreux bienfaits. Ce yoga :

  • stimule les fascias en général, incluant les tendons et ligaments ;
  • stimule les méridiens selon la Médecine Traditionnelle Chinoise ;
  • diminue notre rythme cardiaque ;
  • calme l’activité cérébrale et permet de passer dans le système nerveux parasympathique lié à la détente ;
  • nous apprend à observer et à accepter notre corps ;
  • nous apprend à rester immobile, à prendre le temps de ne rien faire ;
  • est une bonne alternative à la méditation.
Photo by Rayyu Maldives photographer on Unsplash

Pourquoi a-t-on besoin du Yin Yoga ?

Selon la théorie du yin yang, il est essentiel d’équilibrer ces deux éléments pour garder un mode de vie sain. Et aujourd’hui, ce qu’on vit n’est pas forcément sain : nos rythmes de vie sont effrénés, on est constamment stressés, parfois pour de petites choses sans réelle importance. On jongle entre manque de sommeil, longue journée de boulot, vie sociale et vie familiale, sans prendre le temps de se faire vraiment du bien. Bien sûr, trouver ce temps est délicat et nécessite souvent des sacrifices. Mais ces sacrifices peuvent être important pour contrebalancer votre vie « yang ».

Le yoga en général, même dynamique, est certainement l’une des activités yang les plus yin. Mais faire du Yin Yoga, c’est un peu la cerise sur le gâteau.

Le Yin Yoga peut être difficile à pratiquer pour ceux qui ont du mal à rester immobiles, qui sont peu patients, ou qui débutent dans cette pratique : ce sont eux qui en ont le plus besoin.

On détend enfin tous les muscles qu’on a contracté dans la journée. On s’accorde du temps pour soi, sans distraction, sans mails et appels, sans actualités. On étire les fascias qui, trop raides, peuvent être plus adhérents et créer des douleurs à des endroits insoupçonnés. On apprend à être patient, à s’observer, et à s’accepter tel que l’on est. On passe dans un état de relaxation, dont nos corps a besoin pour rester sain.

Image d’en-tête :  Rahul Kashyap on Unsplash

Auteur : Manon

Professeur de Stråla Yoga (500h) et de Yin Yoga (100h) à Brignoles et rédactrice web le reste du temps, assoiffée de nouvelles connaissances sur le yoga.

2 thoughts on “Zoom sur le Yin Yoga

  1. Merci Manon, c’est exactement ce que je ressens tant en Strala qu’en Yin.
    Ta soif d’élargir tes connaissances en Yoga nous apportent tellement❤
    Merci mille fois et plus de nous faire partager ta passion pour le yoga et ton amour du mot juste🙏

Répondre à Cathou Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *